Nord-Ouest Argentine
Le Salar del Hombre Muerto, situé à près de 4.000 m. d'altitude
© Michael Teyssier
CIRCUITS PAR RÉGIONS
EXEMPLES DE VOYAGES
SÉJOURS THÉMATIQUES
CONTACTEZ-NOUS

La Puna, déserts et hauts plateaux

<
1/24
>

La Puna Argentine, à l'ouest de Salta et de Cachi, au cœur de la Cordillère des Andes, au dessus des 3.500 mètres d'altitude…

C'est ici qu'une expédition en 4x4 hors des sentiers battus nous mène au sein des grands espaces, dans des paysages lunaires où tout est démesuré, où formes et couleurs sont improbables et où l'inhospitalité des paysages se transforme en un sentiment de liberté intense.

Du blanc des déserts de sel (salars) au bleu turquoise des lagunes, du jaune de la mine de soufre La Casualidad au rouge du Désert du Labyrinthe, la variété et l'originalité du monde minéral et lunaire que nous traversons nous dévoile que la nature a toujours plus d'imagination que l'être humain.

Le ciel bleu profond qui accompagne nos journées rehausse les couleurs fortes qui se succèdent, se mélangent ou se fondent.
Campo de Piedra Poméz
Ce champ de Pierre Ponce aurait été créé par une énorme éruption volcanique. Le résultat ?
Des kilomètres de roches aux couleurs pastels et surtout des roches tendres donc facilement sculptées par les vents.

Posées sur du sable blanc, entourées de dunes de sable noir, ces sculptures naturelles semblent sorties de l'imagination d'un auteur de science-fiction.
Laguna Grande et Volcan Galán
Pour atteindre le Volcan Galán, nous longeons la réserve de la Laguna Grande, lagune à la salinité réduite et occasion de rencontres avec la faune locale : flamants roses, vigognes, ñandus (petites autruches), viscachas, renards gris, moufettes des Andes…

Le Volcan Galán et son cratère géant (34 kms x 26 kms !), dans lequel on entre après un « col » à 4.748 mètres nous ménagent bien des surprises.

On le sillonne en véhicule pour y découvrir un riche écosystème.

Eaux thermales, lagunes comme la Laguna Diamante ou la lagune Cachée (Laguna Escondida) et ses colonies de flamants roses (3 espèces s'y côtoient), le mont Galán qui culmine à 5.912 mètres et au sommet duquel ont été retrouvées des statuettes Incas.

Seul le matériel volcanique qui nous entoure, nous rappelle où nous sommes.
Au nord et à l'ouest de Antofagasta de la Sierra, c'est une succession de déserts de sels bordés de volcans, toujours dans des proportions démesurées pour l'européen.

Pour n'en citer que quelques-uns, voici le salar d'Antofalla, bande de sel de 134 kilomètres de long, sur lequel veille le volcan homonyme du haut de ses 6.437 mètres.

A 4.000 mètres d'altitude, le Salar del Hombre Muerto, au sel particulièrement blanc, abrite une lagune aux eaux bleu turquoise.
Sur ses berges, les anciennes mines d'or d'Incahuasi furent d'abord exploitées par les Incas avant de l'être par les Espagnols.

Ou encore dans la province de Salta, le cône volcanique de Arita, trônant au milieu du Salar de Arizaro, le Salar de Pocitos que l'on traverse en ligne droite, les yeux de la mer (Ojos del Mar) du petit Salar de Tolar Grande…

Tous des déserts de sel certes, mais tous différents de par leur localisation, les couleurs qui les entourent et qu'ils reflètent, la date de la dernière pluie.
Dunes et Ascensions
 
Et pour ceux qui ont le temps, pour les plus aguerris ou pour les alpinistes, tout au sud-ouest de cette région de hauts plateaux andins Argentins, à la frontière avec le Chili, se trouve la ville de Fiambala.

Dunes, vues imprenables sur les déserts de sel et les cordons de volcans, et première étape vers les ascensions des volcans Ojos del Salado (6.893 mètres) et Pissis (6.792 mètres) par les voies argentines, beaucoup moins courues que les voies chiliennes.

Le volcan Ojos del Salado est le volcan le plus haut du monde et le deuxième plus haut sommet de la Cordillère des Andes.
Il reste considéré comme actif bien que la date de sa dernière éruption soit inconnue.

Le stratovolcan Pissis ou Monte Pissis en Argentine, troisième plus haut sommet des Andes après l'Aconcagua et le Ojos del Salado, présente un terrain de jeu pour le moins étendu puisqu'il est composé de 6 sommets à plus de 6.000 mètres.
Villages et bourgades isolées
Une expédition dans la Puna de Catamarca et de Salta est aussi l'occasion de côtoyer la vie dans de petits villages isolés sur les hauts plateaux andins.

Faisant parfois office de véritables oasis, le vent et le froid qui arrivent avec la tombée de la nuit sauront vite vous rappeler que vous êtes tout de même en altitude.

El Peñon, petit village d'à peine 200 habitants, El Peñon surprend dès son entrée par ses petites maisons en adobes protégées du soleil d'altitude par une végétation plutôt fournie.
Les peupliers surmontés de certaines des plus hautes cimes de la cordillère sont un spectacle étonnant.

Point de départ pour une grande expédition dans la Puna ou base pour un rayonnement en étoile, El Peñon nous accueille avec confort et chaleur.

Antofagasta de la Sierra, la « maison du soleil » comme son nom l'indique est une oasis d'un peu plus de 1000 habitants.
Le travail d'irrigation permet d'y cultiver des pommes de terres, oignons, fèves, un peu de blé et de maïs et d'y élever moutons et lamas pour la production de laine et d'artisanat textile.

Isolée dans la Puna de Catamarca, c'est avec plaisir que nous arrivons dans cette bourgade d'indiens Diaguitas d'où l'on découvre facilement les volcans Galán et Antofalla ou les Salars del Hombre Muerto ou d'Antofalla.

Au cœur de collines rouge vif, Tolar Grande n'abrite pas non plus plus de 200 habitats et pourtant l'accueil des familles locales chez qui nous nous restaurerons saura vous séduire.

Enfin San Antonio de los Cobres, village plus du far-west par où passe le train des nuages et le viaduc de la Polvorilla qui enjambe un canyon à plus de 60 mètres de hauteur.
Les Insolites d’Ultima Patagonia
Tolar Grande - Ojos del Mar
Tolar Grande - Ojos del Mar
Des puits d'eau turquoise au cœur du Salar de Tolar Grande.
Mina Santa Julia et La Casualidad
Mina Santa Julia et La Casualidad
A 5.200 mètres d'altitude, la mine Santa Julia fut le lieu d'extraction de souffre et conserve un environnement d'une tonalité jaune.
Le souffre était alors acheminé par téléférique jusqu'à La Casualidad, village aujourd'hui fantôme.
Ascension des volcans Ojos del Salado et/ou Pissis
Ascension des volcans Ojos del Salado et/ou Pissis
Une expédition hors des sentiers battus pour atteindre les seconds et troisièmes plus hauts sommets de la Cordillère des Andes par des voies peu fréquentées.
QUAND VOYAGER ?
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
SITUATION
Les informations publiées sur ce site ne sont pas contractuelles. Les cartes géographiques sont des indications pour repérer plus facilement les régions et les lieux singuliers décrits dans le texte de la page.
A NE PAS MANQUER
Campo de Piedra Poméz
Un champ de Pierre Ponce unique au monde composé de milliers de blocs de pierre tendre façonnés par les vents et les intempéries où laisser errer son imagination.
Campo de Piedra Poméz
Déserts de sel - Salars
De toutes les tailles, toutes les couleurs et toutes les formes. Entre le Salar del Hombre Muerto, celui d'Antofalla, d'Arizaro ou de Pocitos, c'est un cordon de Salars aux pieds des volcans de la Cordillère des Andes.
Déserts de sel - Salars